injections botox paris injection botox chirurgie esthetique paris injection de botox chirurgien esthetique paris dr federico loreto

Injections de botox à Paris

Définition du botox

La toxine botulique est une protéine qui est capable de bloquer la transmission d’information entre le nerf et le muscle, donc il module la contraction musculaire. Rien à voir avec les fillers qui comblent et augmentent le volume, par exemple des lèvres.

Son action module l’activité musculaire et permet, sur le visage, de bien estomper, voire de faire disparaître les rides.

Dans quel cas a-t-on recours aux injections de botox ?

Cette injection permet de bien contrôler la contraction du visage et surtout des rides au niveau du front, entre les sourcils (ride de lion), sur les côtés des yeux (patte d’oie).
Si bien injectée, la toxine peut aussi permettre de remonter le sourcil.

Le dosage bien équilibré permet d’avoir un résultat naturel avec un aspect reposé. Il est donc pratique de revoir le patient 2 semaines après afin d’évaluer le résultat et augmenter la dose si nécessaire.

Préparation à une injection de botox

Déroulement de la (des) première(s) consultation(s) pour injection de botox

Le jour de la consultation le médecin écoute les exigences et besoins des patients et en fonction de la demande il conseille le traitement avec la toxine.

Aucune préparation n’est nécessaire et le traitement est réalisé en quelques minutes.

 

Recommandations pré-injections

Après les injections de botox, il est conseillé d’éviter des efforts le jour même de l’injection, le sauna et le hammam. Il est déconseillé de mettre un casque de moto tout de suite après le traitement.

L’injection de botox

Déroulement de l’injection

le patient est en position demi-assise, enfin de bien voir les rides et les veines sous la peau. L’aiguille utilisée est très fine et donc peu douloureuse. Plusieurs petites piqûres permettront au médecin de traiter le visage.

 

Durée de l’injection

Quelques minutes

Suites d’une injection de botox

Les différentes étapes

Une fois les injections réalisées, le patient ne verra aucun résultat. La protéine a besoin d’une bonne semaine afin d’agir sur les muscles et en conséquent à agir sur les rides.
Parfois, une ecchymose peut apparaître, mais souvent elle est très petite et temporaire. Rare est la survenance de maux de têtes, ils partiront en quelques jours.
Le patient peut aussi ressentir une sensation temporaire d’anesthésie et avoir un gonflement.
Dans la majorité de cas le patient peut faire ses injections en pause déjeuner et rentrer au travail sans aucune marque. L’effet durera entre 4 et 6 mois selon les patients (stress, boulot, hygiène de vie, etc.).

 

Botox & contre-indications

Il convient de respecter les contre-indications suivantes :

  • Certaines maladies neuro-musculaires comme la myasthénie.
  • La grossesse et l’allaitement : le fait d’être enceinte, même de quelques jours seulement, nécessite impérativement de repousser la date des injections après la grossesse et l’arrêt de l’allaitement éventuel. Il convient par conséquent en cas de doute d’effectuer les examens nécessaires et d’en communiquer les résultats à votre médecin.

La toxine botulique est contre-indiquée en cas d’hypersensibilité connue à la neurotoxine botulinique A ou à la sérum-albumine, et de traitement par les aminosides (famille d’antibiotiques dont font partie notamment l’Amiklin et la Gentalline).

Informations complémentaires sur l’injection de botox

Complications éventuelles

Les complications sont très rares et aucune n’est définitive.

Les éventuelles complications connues à ce jour sont les suivantes :

Complications loco-régionales :

  • Maux de tête : ils peuvent être présents au décours des premières injections et disparaissent au bout de quelques heures à quelques jours.
  • Ptosis des sourcils : l’injection du front peut provoquer une légère descente des sourcils. Cette descente est généralement due au fait que les sourcils étaient déjà en position basse avant l’injection. Ce léger abaissement des sourcils régresse habituellement en quelques semaines.
  • Ptosis des paupières : l’injection des rides du lion peut provoquer une chute partielle de la paupière supérieure qui peut durer 4 à 8 semaines. Elle est rare et disparaît toujours au-delà de quelques semaines.
  • Gêne au sourire et à la déglutition : l’injection dans les lèvres peut provoquer une gêne au sourire ou de petits mouvements L’injection au niveau du cou peut entraîner une difficulté à déglutir.
  • Sécheresse oculaire : par diminution de la sécrétion lacrymale susceptible d’entraîner une kératite, notamment chez les patients porteurs de lentilles de contact (il convient, dans ce cas, de veiller à bien hydrater la cornée).
  • Contraction paradoxale d’un muscle et troubles de la mimique : dans les jours suivant l’injection, les muscles traités peuvent présenter quelques mouvements paradoxaux (contractions spontanées) sans gravité.
  • Diplopie (vision double) : quelques rares cas ont été rencontrés. La plupart du temps cantonné au champ visuel latéral, la régression en quelques semaines est là aussi habituelle.

Complications générales (tout à fait exceptionnelles) :

  • réaction allergique : éruption cutanée, urticaire, réaction allergique générale.
  • nausées, vertiges
  • fatigue, fièvre, syndrome grippal
  • sécheresse cutanée ou buccale.

À ces risques connus s’ajoutent les imprévisibilités de durée et d’aspects et enfin, les risques exceptionnels, voire même des risques inconnus inhérents à tout acte médical. Au total, il ne faut pas surévaluer les risques, mais simplement prendre conscience que toute injection au niveau du visage comporte toujours une petite part d’aléas.

Le recours à un praticien qualifié vous assure que celui-ci a la formation et la compétence requises pour savoir minimiser ces complications, où les gérer au mieux le cas échéant.

 

Prise en charge éventuelle par l’assurance maladie

Dans certaines conditions, comme la paralysie du visage ou les accidents vasculaires cérébrales, le traitement peut être pris en charge.

 

 

Autres questions fréquentes

Il est important de savoir, surtout pour quelqu’un qui change souvent de médecin ou quand le patient fait l’injection pour la première fois, la nécessité d’un deuxième traitement afin de traiter au mieux les rides du visage. Il est interdit de faire des injections à distance de moins de 3 mois parce que la protéine du botox stimule le système immunitaire avec la formation d’anticorps (effet vaccin). En conséquence le traitement ne fonctionnera plus.

Vous souhaitez bénéficier d’une injection de botox à Paris ?

Prendre RDV avec le Dr Loreto

Injections de botox : autres chirurgies du visage à Paris