blepharoplastie paris blepharoplastie chirurgie esthetique paris blepharoplastie chirurgien esthetique paris dr federico loreto

La blépharoplastie à Paris

Définition de la blépharoplastie : chirurgie des paupières

Le regard est une des zones les plus importantes sur le visage d’une personne. L’aspect fatigué, malade ou stressé est souvent lié à cette zone du visage : les paupières.
L’intervention de paupières permet de rajeunir le visage, de donner un aspect plus reposé et de rafraîchir le regard. Pour cette raison, la blépharoplastie peut être associée à d’autres interventions du visage comme le lifting, le peeling ou la dermabrasion.
Une blépharoplastie diminue les signes de vieillissement présents au niveau des paupières et remplace l’aspect  » fatigué  » du regard par une apparence plus reposée et détendue. Elle permet notamment d’ouvrir le regard par la correction subtile de l’excès de peau des paupières supérieures.

Dans quel cas a-t-on recours à la blépharoplastie ?

L’intervention sur les paupières permet de corriger plusieurs aspects :

  • l’effet tombant de la paupière supérieure lié à l’excès cutanée
  • l’aspect affaissée et plissée de la peau de la paupière inférieure
  • la présence de poches sous les yeux ou au dessus, qui donne un aspect boursouflé

 

De cette façon le patient obtient une correction durable dans le temps et il gagne dans l’esthétique du visage.

 

Souvent, il est bon d’associer la médecine esthétique qui permet de traiter les zones autour des yeux : les tempes, les sourcils, les pattes d’oies (latéralement aux yeux).

Donc, le chirurgien peut proposer des injections ou une lipostructure de la zone des yeux.

Préparation à une chirurgie des paupières

Déroulement de la (des) première(s) consultation(s) de la blépharoplastie

Il est très important d’évaluer les yeux des patients : la qualité de peau, l’élasticité de la paupière, la sécheresse des yeux, la tendance du patient à avoir des conjonctivites etc.
Il est souvent conseillé un examen ophtalmologique pour dépister une éventuelle pathologie oculaire. De toute façon l’intervention n’a rien à voir avec la vue et le fait d’avoir des lunettes ou non.

 

Recommandations pré-opératoires

Il est important de ne pas porter de lentilles, et bien sûr prévenir le chirurgien en cas de problème oculaire (sécheresse ou conjonctivite).

L’opération des paupières : blépharoplastie

Déroulement de l’intervention

L’intervention peut être réalisée sous anesthésie locale ou générale selon la procédure demandée par le patient et la technique choisie par le chirurgien.
Les cicatrices seront au niveau du pli de la paupière supérieure ou le long du bord ciliaire de la paupière inférieure. Dans tous les cas, les cicatrices de la paupière deviendront presque invisible grâce à la capacité de cicatrisation de cette zone anatomique.

 

Douleurs liées à l’intervention

L’usage de collyre et de pommade protège l’œil d’éventuelles infections ou irritations, donc la douleur est presque absente, exceptée une sensation de tension.

 

Durée de l’opération

La durée est variable selon les gestes à réaliser, en moyenne, il faut compter 1 heure à 1 heure 30.

Suites opératoires d’une blépharoplastie

Durée d’hospitalisation

L’intervention est réalisée sous régime ambulatoire. Si le chirurgien associe un lifting cervico-facial, temporal ou frontal, l’hospitalisation est préférable.

 

Douleurs post-opératoires éventuelles

La gêne de cette intervention est liée à une éventuelle irritation du bulbe oculaire avec une augmentation des larmes et une sensation de corps étrangers.

 

Cicatrices éventuelles

Les cicatrices sont presque absentes.

 

Les différentes étapes

L’éviction sociale est inévitable. Considérant la délicatesse de la peau de la paupière, la présence d’ecchymose et d’œdème est certaine.
Une semaine plus tard, l’usage des médicaments et une bonne capacité à maquiller permettront aux patients de rentrer discrètement dans leur vie quotidienne.
Le résultat est visible avec les semaines qui passent, entre trois et six mois plus tard le patient aura le changement voulu.

 

Conseils post-opératoires et contre-indications

Les efforts sont déconseillés, pencher la tête, vomir etc. sont à éviter afin d’obtenir au plus tôt le résultat esthétique recherché.
Toutes les maladies des yeux étudiées par un ophtalmologue sont une contre-indication à l’intervention.

Informations complémentaires sur la blépharoplastie

Complications éventuelles

Heureusement, les vraies complications sont rares à la suite d’une blépharoplastie réalisée dans les règles. En pratique, l’immense majorité des interventions se passe sans aucun problème et les patients sont pleinement satisfaits de leur résultat.
Pour autant, et malgré leur rareté, vous devez être informé(e) des complications possibles :

  • Hématomes : la plupart du temps sans gravité, ils doivent êtres évacués s’ils sont trop importants.
  • Infection : exceptionnelle lors d’une blépharoplastie, à part quelques rares micro-abcès développés sur un point de suture et facilement traités par de petits soins locaux. Une simple conjonctivite sera prévenue par la prescription habituelle de collyres les premiers jours.
  • Anomalies de cicatrisation : très rares au niveau des paupières où la peau, très fine, cicatrise habituellement de façon quasiment invisible, il peut toutefois arriver que les cicatrices ne soient pas, à terme, aussi discrètes qu’escompté.
  • Kystes épidermiques : ils peuvent apparaître le long des cicatrices et s’éliminent souvent spontanément. Sinon, ils sont faciles à enlever lors d’une consultation de contrôle et ne compromettent pas la qualité du résultat final.
  • Troubles de la sécrétion des larmes : un larmoiement persistant est plus rare qu’un «syndrome d’oeil sec» qui vient parfois décompenser un déficit en larmes préexistant.
  • Ptosis : (difficulté à ouvrir complètement la paupière supérieure) : très rare, sauf au-delà de 70 ans où un déficit préexistant peut parfois être majoré par l’intervention.
  • Lagophtalmie : (impossibilité de fermer complètement la paupière supérieure) : possible les tout premiers jours suivant l’intervention, sa persistance au-delà de quelques semaines ne devrait pas se rencontrer.
  • Ectropion (rétraction vers le bas de la paupière inférieure) : la forme majeure est rarissime au décours d’une blépharoplastie correctement réalisée. La forme mineure (« œil rond ») survient parfois sur des paupières peu toniques soumises à une rétraction cicatricielle intempestive ; elle finit la plupart du temps par s’estomper après quelques semaines de massages pluri-quotidiens destinés à assouplir la paupière.
  • Enfin, des cas tout à fait exceptionnels de diplopie (vision double), de glaucome (hypertension oculaire) et même de cécité après blépharoplasties, ont été rapportés dans la littérature scientifique internationale.

Au total, il ne faut pas surévaluer les risques, mais simplement prendre conscience qu’une intervention chirurgicale, même apparemment simple, comporte toujours une petite part d’aléas.

 

Prise en charge éventuelle par l’assurance maladie

La chirurgie esthétique des paupières n’est pas prise en charge, en dehors des indications prévues par une maladie oculaire.

Vous souhaitez bénéficier d’une chirurgie des paupières à Paris ?

Prendre RDV avec le Dr Loreto

Blépharoplastie : autres chirurgies du visage à Paris