Bodylift à Paris 

L’intervention de bodylift permet de corriger un important excès cutané et graisseux au niveau du tronc.

La mise en place d’une chirurgie antérieure (chirurgie du ventre) et postérieure permet de réaliser une “lipectomie circulaire”. De cette façon le bodylift corrige :

  • L’excès cutané du ventre, du pubis, et les hauts des cuisses.
  • L’affaissement des fesses.
  • Les hanches et la culotte de cheval.

Le patient pourra enfin se débarrasser de cet excès cutané si volumineux et gênant de façon définitive. La silhouette sera fine et les vêtements auront finalement une petite taille.

E

Bodylift : indications

L’intervention de bodylift est mise en place pour les patients souffrant d’un important excès de peau et de graisse au niveau de la taille. Les causes peuvent être multiples :

  • L’amaigrissement massif est la cause la plus fréquente survenant après un régime, un anneau gastrique, ou un by-pass. Les patients ont perdu plusieurs dizaines de kilos mais il leur reste une importante quantité de graisse et de peau à enlever.
  • L’obésité du bas du corps, aussi appelée gynoïde, qui résiste aux régimes.
  • L’obésité généralisée : dans ce cas, le bodylift peut aussi être considéré comme une chirurgie de réduction de la masse graisseuse. Ce sont des patients qui ont tout essayé sur le plan du régime et qui ne veulent pas subir les contraintes gênantes d’une chirurgie de l’estomac ou de l’intestin. La réduction peut dépasser les 10kgs.
  • L’âge et l’altération de l’élasticité cutanée post-ménopausique.
  • Les suites d’une liposuccion peuvent laisser un excès cutané si celle-ci a été pratiquée sous une peau à faible capacité élastique.
  • La chute congénitale des fesses et des cuisses : c’est-à-dire sans cause réelle et dès la puberté. Le patient a la peau molle et les fesses tombantes.
E

Préparation à un bodylift

Déroulement des premières consultations

Dans les cas dits « esthétiques », pour lesquels il s’agit seulement d’une correction de la peau en excès, la consultation respectera les critères classiques de la consultation de chirurgie esthétique et permettra de bien analyser les motivations. Cependant, le patient sera particulièrement informé du fait qu’il s’agisse d’une opération plus fatigante que la moyenne.

 

En cas de chirurgie dans un contexte d’obésité, les consultations préopératoires doivent aborder :

  • Les autres moyens adjuvants. Avant d’en venir à la chirurgie plastique, ils doivent être analysés et il ne faut pas hésiter à solliciter les confrères d’autres spécialités : nutritionniste, endocrinologue, psychiatre comportementaliste, chirurgien bariatrique (digestif). Dans le cas où l’indice de masse corporelle (IMC) est supérieur à 40, les services d’un coach sportif peuvent être nécessaires. Bien que la chirurgie plastique soit radicale, elle n’est qu’une des solutions au problème de remodelage de la silhouette.
  • L’évolution du poids du patient. Il est logique de pratiquer l’opération lorsque le poids est stable depuis plusieurs mois.
  • Le versant psychologique. Un changement rapide et spectaculaire de la forme du corps peut avoir un fort impact psychologique. Le chirurgien doit donc s’assurer de l’absence d’une trop grande fragilité à ce niveau. Au moindre doute, il s’aidera du psychologue ou du psychiatre qui donnera un diagnostic de faisabilité.
  • Le bon état de santé physique et l’absence de carence car le bodylift est une intervention longue (4 à 6 heures) et fatigante. Tout ceci est contrôlé par le médecin-anesthésiste qui voit le patient en consultation longtemps à l’avance pour avoir le temps de préparer l’intervention et de demander un bilan préopératoire complet.

 

Le résultat escompté pourra être simulé à partir des photographies par morphing informatique, en restant toutefois en deçà du résultat espéré.

Grâce au logiciel VECTRA, le Dr Loreto sera en condition de réaliser une simulation en 3D, afin de montrer le résultat final et l’importante amélioration esthétique.

Recommandations pré-opératoires

La cicatrice, relativement longue, est la seule marque résiduelle de l’opération. Elle doit être expliquée en détail par le chirurgien, notamment au niveau de sa forme et surtout de sa future position (pouvant varier en fonction du désir du patient). Actuellement, le choix se porte le plus souvent sur une position basse permettant le port des pantalons taille basse. Cependant, il est possible de choisir une position haute pour s’adapter aux maillots de bain échancrés style « brésilien ». La largeur de la cicatrice finale est variable, de « fine » à « un peu distendue » (aléas de la cicatrisation).

Aucun médicament contenant de l’aspirine ne devra être pris dans les 10 jours précédant l’intervention. Une préparation cutanée est habituellement prescrite la veille et le matin de l’intervention.

E

Bodylift : opération

Déroulement de l’intervention

  • Les marquages préopératoires : ils sont essentiels au bon positionnement et à la symétrie de la cicatrice et sont réalisés avant toute prémédication pour que le patient puisse se mettre debout.

 

  • L’installation : l’opération comporte 2 phases de durée à peu près égale. En principe, elle commence en position ventrale et se termine en position dorsale. Donc le patient sera d’abord allongé sur le ventre pour terminer son intervention sur le dos.

 

  • La liposuccion : la technique de bodylift est toujours réalisée avec une liposucçion initiale de toute la zone à traiter et des zones proches comme la culotte de cheval et les hanches, permettant ainsi d’enlever du volume et de mobiliser encore plus d’excès cutané.

 

  • La phase dorsale (patient allongé sur le dos) :
  1. La peau excédentaire est ensuite enlevée en bas du dos, au-dessus des fesses et latéralement pour retendre la face externe des cuisses.
  2. Si les fesses sont plates, le chirurgien peut se servir de la graisse en excès au niveau des hanches qui, descendue, servira à remodeler et augmenter le volume fessier.

 

 Aucun drain n’est nécessaire car les vaisseaux lymphatiques sont peu nombreux dans la région et les décollements limités et capitonnés

 

  • Le retournement du patient (phase ventrale, le patient sera allongé sur le ventre):
  1. c’est une étape très codifiée et réalisée avec grande prudence. Après retournement, le patient est à nouveau préparé (protocole antiseptique rigoureux) pour la deuxième phase de l’opération.

 

  1. elle permet de tirer la peau du ventre vers le bas, le pubis et le devant des cuisses vers le haut.
  2. Elle commence par une liposuccion permettant la mobilisation des tissus tout en minimisant les décollements.
  3. Le chirurgien rejoint l’incision postérieure qui sera ainsi en continuité avec l’incision antérieure. Aucun drain n’est nécessaire non plus car les nombreux vaisseaux lymphatiques sont respectés par la dissection, les décollements limités et capitonnés.

Douleurs éventuelles du bodylift

Les douleurs sont faibles et la fatigue est le symptôme le plus important.

 

Durée de l’intervention 

L’intervention dure entre 4 et 6 heures.

E

Bodylift avant après : suites opératoires

Durée d’hospitalisation

Le patient reste sous observation pendant 4 à 5 jours.

 

Douleurs post-opératoires éventuelles

La course à pied s’avère difficile à la suite de l’opération.

Bodylift : cicatrices

Les cicatrices sont généralement bien dissimulées et le résultat final est obtenu au de 2 à 3 ans.

 

Les différentes étapes

Au cours des premières semaines, le patient est fatigué, il a des difficultés à marcher et le gonflement et les douleurs post liposuccion sont importants. Afin de permettre une bonne cicatrisation, le sport est proscrit pendant un minimum de 6 semaines.

 

Conseils post-opératoires et contre-indications

La cicatrisation est une étape extrêmement importante et présentant de nombreux risques, c’est pourquoi l’activité et la cigarette sont proscrits durant les premiers mois. Le résultat du body lift est immédiatement visible après l’intervention, il est cependant important de patienter plusieurs mois avant d’être à l’aise en maillot de bain.

Le patient devra porter une gaine de protection élastique et adhérente afin de contenir le gonflement de tissus et de la peau, pendant 1 mois.

E

Informations complémentaires sur le body lift

Risques et complications

En faisant appel à un chirurgien plasticien qualifié, les risques de complications sont fortement diminués. De manière générale, les interventions se déroulent sans aucun problème et les patients sont extrêmement satisfaits des résultats. Cependant, bien que rares, des complications plus importantes sont possibles :

  • Des saignements : ils sont possibles durant les premières heures mais restent habituellement très modérés. Quand ils sont trop importants, une seconde opération peut être nécessaire.
  • Des hématomes : ils peuvent nécessiter une évacuation s’ils sont volumineux ou trop douloureux.
  • Un épanchement séro-lymphatique abdominal ou latéral : il peut apparaître quelques jours après l’intervention et peut être ponctionné. Il s’assèche ensuite mais peut laisser un œdème prolongé difficile à faire partir.
  • Une infection : malgré la présence naturelle de microbes vers la région anale, elle est très rare. Le cas échéant, elle justifie la mise en place rapide d’un traitement approprié.

 

Grâce aux améliorations techniques, le bodylift est devenu une opération bien plus fiable, c’est-à-dire plus efficace tout en réduisant le risque de suites opératoires compliquées.

 

Bodylift : prix et prise en charge par l’assurance maladie

Dans le cas d’une perte de poids importante, l’intervention peut être prise en charge par l’Assurance Maladie.

 

Arrêt de travail

Un arrêt de travail de 3 à 4 semaines est prescrit en fonction de l’activité professionnelle.

Docteur Federico Loreto

Le Docteur Loreto est spécialiste de la chirurgie de la silhouette, et particulièrement du bodylift.

Il vous accueille au sein de son cabinet dans le 16ème arrondissement de Paris pour établir avec vous un protocole de soins qui correspondra à votre morphologie et vos souhaits.

Vous souhaitez obtenir un avis ou des renseignements complémentaires, n’hésitez pas à le contacter par mail.

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Notez-la

Note moyenne 4.9 / 5. Nombre de votes : 7

Pas encore de note, notez en premier !

Nous sommes désolés de savoir que cette page vous déplait

Aidez-nous à l'améliorer

Comment donner de la valeur à cette page selon vous ?

Une question sur le bodylift ? Le Docteur vous répond.

Ici, vous pouvez poser votre question directement au Docteur Loreto, il vous répondra dans les meilleurs délais.

4 Commentaires

  1. Villard

    Bonjour je suis atteinte d un syndrome de Cogan (vascularite) cette opération est elle compatible avec la pathologie svp merci cdlt

    Réponse
    • Docteur Federico Loreto

      Bonjour

      merci pour votre mail.
      Pour votre syndrome tout est dans les signes cliniques. Si vous avez que des signes de la maladie oculaires et de l’équilibre l’intervention est envisageable. La consultation d’anesthésie sera décisive.
      Merci
      Cordialement
      Dr Loreto

      Réponse
  2. Wassila

    Bonjour Docteur,
    Cette opération peut-elle être combinée à une cruroplastie ?

    Réponse
    • Docteur Federico Loreto

      Bonjour,

      merci pour votre message.
      L’intervention de bodylift est très longue et complexe. Il n’est pas recommandé, pour la santé du patient, ajouter des autres procédures.
      Donc la cruroplastie et toutes les autres procédures envisageable peuvent être réalisé plus tard, en toute sécurité.
      Merci
      Cordialement
      Dr Loreto

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *