otoplastie paris oreilles decollees chirurgie esthetique paris otoplastie chirurgien esthetique paris dr federico loreto

Opération des oreilles décollées à Paris

Définition de la otoplastie : chirurgie des oreilles décollées

Le visage est anatomiquement défini par tout ce qu’on voit d’une personne : le nez, les yeux, la bouche, le front et les oreilles. Donc, quand nous regardons quelqu’un, une des premières choses qui saute aux yeux, ce sont les oreilles.
La chirurgie permettra de corriger des oreilles trop décollées du crâne qui sont souvent objet de dérision par les enfants.

Dans quel cas a-t-on recours à l’otoplastie ?

Les parents sont souvent concernés parce que leurs enfants sont embêtés à l’école par la présence des oreilles décollées ! à partir de l’âge de 7 ans le chirurgien peut modifier les cartilages des oreilles de façon définitive et redessiner les oreilles confèrent eux un aspect naturel.

Les 3 points anatomiques les plus fréquents à modifier pour gagner l’aspect classique de l’oreille :

  1. la présence d’un angle entre l’oreille et le crâne ouvert à plus de 90 degrés
  2. une hypertrophie de la conque qui détache l’oreille du crâne davantage
  3. une absence de l’anti-helix
oreille earfold paris logo earfold chirurgie esthetique paris earfold chirurgien esthetique paris dr federico loreto

Préparation à une chirurgie des oreilles décollés : l’otoplastie

Déroulement de la (des) première(s) consultation(s) de l’otoplastie

La consultation permet d’établir sur quelle partie anatomique intervenir. Dans tous les cas, une cicatrice, réalisée derrière l’oreille, permet d’effectuer n’importe quelle modification du cartilage afin de corriger les oreilles décollées.
Si les trois variantes anatomiques sont présentes au même temps, le chirurgien, avec la même cicatrice, pourra intervenir sur les trois variantes avec une correction du cartilage définitif.

 

Recommandations pré-opératoires

Il est important de rester à jeun au moins 6h avant l’intervention parce que souvent une anesthésie générale est effectuée pour ce type d’intervention. Si le patient est collaborant, une anesthésie locale avec une sédation est envisageable.
Comme toute intervention il est recommandé de ne pas consommer d’aspirine pendant 10 jours avant la chirurgie et d’arrêter la cigarette.

L’opération des oreilles décollées

Déroulement de l’intervention

Plusieurs techniques ont été décrites pour cette intervention, en revanche une procédure commune est décrite :
L’incision est située derrière l’oreille, donc bien camouflée et peu visible. Parfois une incision est pratiquée devant sur le pavillon auriculaire. Elle est tout à fait discrète parce que dissimulée dans les plis naturels.
Les cartilages sont modelés, parfois une partie de la conque est retirée. L’utilisation des points des sutures permettent de fixer l’aspect des oreilles.
La fermeture de la peau est souvent effectuée avec des fils résorbables.
Selon l’intervention, un pansement type « casque » est réalisé vu le risque d’hématome. Avant la sortie, le patient sera libéré de tous pansements.

 

Douleurs liées à l’intervention

Parfois, l’œdème cause une douleur et une sensation de tension.

 

Durée de l’opération

Selon les gestes réalisés, le chirurgien emploie 1-1h30 d’intervention.

Suites opératoires d’une otoplastie

Durée d’hospitalisation

Selon les cas, le patient sortira d’hôpital le jour-même ou le lendemain.

 

Douleurs post-opératoires éventuelles

Pendant les semaines après l’intervention, le patient, de temps en temps, aura une sensation de douleur derrière l’oreille.

 

Cicatrices éventuelles

Les cicatrices sont négligeables.

 

Les différentes étapes

Une fois retiré le pansement, le jour même ou le lendemain, le patient doit mettre un bandeau à porter jour et nuit pendant les deux premières semaines. Ensuite, il ne le portera que la nuit. Une fois le premier mois écoulé le résultat sera visible et les cartilages auront fixé leur nouvelle forme. Il est important de savoir que le résultat dans l’immédiat donne aux oreilles un aspect très collé : avec le temps le cartilage reprend en partie sa position et confère à l’oreille un aspect plus naturel.

 

Conseils post-opératoires et contre-indications

Le sport et toute activité avec contact sont interdits. La piscine est à éviter au moins pendant les deux premières semaines.
Il est conseillé de rester à la maison la première semaine.

Informations complémentaires sur la chirurgie des oreilles décollées

Complications éventuelles

Heureusement, les vraies complications sont très rares à la suite d’une otoplastie réalisée dans les règles. En pratique, l’immense majorité des interventions se passe sans aucun problème et les patient(e)s sont pleinement satisfait(e)s de leur résultat.

Pour autant, et malgré leur rareté, vous devez être informé(e) des complications possibles :

  • Saignement post-opératoire : s’il est plus important qu’une simple tache de sang sur le pansement (qui n’a rien d’inquiétant), cela peut justifier une réintervention pour stopper le saignement à son origine. Le sang peut aussi ne pas s’extérioriser et donner lieu à un hématome qu’il est souvent préférable d’évacuer.
  • Infection : elle est heureusement très rare grâce aux mesures d’asepsie opératoire draconiennes. Si elle survient toutefois, elle nécessite un traitement rapide et énergique afin d’éviter une atteinte du cartilage (chondrite) qui pourrait être grave
  • Nécrose cutanée : exceptionnelle, elle survient parfois du fait de trouble de la circulation sur la peau très fine de la face antérieure du pavillon, en regard d’un relief cartilagineux. La cicatrisation intervient en règle grâce à des pansements.
  • Cicatrices anormales : malgré toute l’attention portée à la réalisation des sutures, les cicatrices situées en arrière du pavillon de l’oreille peuvent être le siège d’une inflammation et d’une hypertrophie gênante, voire d’une évolution «chéloïdienne» (pérennisation de l’hypertrophie cicatricielle) dont la survenue est imprévisible et dont le traitement reste difficile. Une prévention peut être prescrite (compression ; application de gel de silicone).
  • récidive : parfois le cartilage est tellement rigide qui a tendance à revenir à la position du départ, surtout au niveau de l’anti-hélix (photo). Une intervention sera nécessaire. Récemment l’usage de l’EARFOLD, permet au cabinet de traiter une oreille décollée et de corriger de façon définitive l’aspect décollé du pavillon.

 

Au total, il ne faut pas surévaluer les risques, mais simplement prendre conscience qu’une intervention chirurgicale, même apparemment simple, comporte toujours une petite part d’aléas. Le recours à un Chirurgien Plasticien qualifié vous assure que celui-ci a la formation et la compétence requises pour savoir éviter ces complications, ou les traiter efficacement le cas échéant.

Prise en charge éventuelle par l’assurance maladie

Selon la gravité une prise en charge est envisageable.

 

Arrêt de travail éventuel

Une semaine est possible.

Vous souhaitez bénéficier d’une otoplastie à Paris ?

Prendre RDV avec le Dr Loreto

Otoplastie : autres chirurgies du visage à Paris