liposuccion paris liposuccion chirurgie esthetique paris liposuccion chirurgien esthetique paris dr federico loreto

Liposuccion / lipoaspiration à Paris

Définition de la liposuccion

La lipoaspiration est une méthode très efficace et rapide pour retirer de façon définitive la graisse localisées du corps humain.
En effet, pendant l’adolescence en particulier, la croissance, même sur un sujet maigre, a tendance à mettre la graisse dans certaines parties du corps qui ne répondent pas au régime alimentaire. La liposuccion est dans ces cas le seul moyen pour traiter ces zones.

Dans quel cas a-t-on recours à une liposuccion ?

Il est important comprendre que la lipoaspiration n’est pas un moyen pour maigrir et ça ne permet pas de perdre du poids. L’aspiration de la graisse permets de changer la silhouette du patient, mais le poids ne subira pas de variations.

 

Un patient obèse ou surpoids n’est pas le meilleur candidat pour cette intervention. La lipoaspiration aurait un effet catastrophique sur son corps avec une chute et affaissement cutanée qui obligerait le patient à une autre intervention de lifting.
Grâce à l’usage des canules spécifiques et à la compétence du chirurgien le résultat de la lipoaspiration donne une silhouette en harmonie avec le corps et sans irrégularités.

En pratique, la lipoaspiration peut s’appliquer à un grand nombre de régions du corps : « la culotte de cheval » bien sûr, mais aussi les hanches, l’abdomen, les cuisses, les genoux, les mollets, les chevilles, les bras, le dos. Les améliorations techniques ont aussi permis d’étendre son action au niveau du visage et du cou (double menton, ovale du visage).

Les récents progrès, notamment dans le domaine de la liposuccion superficielle, grâce à l’utilisation de canules très fines font que la peau sus-jacente à la zone traitée n’a plus à souffrir de la lipoaspiration : au contraire, l’aspect de la peau peut être amélioré par la rétraction cutanée que génère une lipoaspiration superficielle correctement réalisée.

Cependant, il faut garder à l’esprit que la lipoaspiration, malgré son extrême banalisation au cours de ces dernières années, doit toujours être considérée comme une véritable intervention chirurgicale qui ne peut être légalement pratiquée en France que par un chirurgien plasticien compétent et qualifié, formé spécifiquement à ce type de technique et exerçant dans un contexte réellement chirurgical.

Dans certains cas il est possible de profiter de ce tissu naturel qu’est la graisse extraite, pour « remplir » certaines régions jugées insuffisamment galbées (visage, fesses, mains, seins).

Préparation à une liposuccion

Déroulement de la (des) première(s) consultation(s) de liposuccion

Le poids et la taille sont très important. La stabilité du poids dans le temps est le secret de cette intervention. La lipoaspiration donne des résultats définitifs si le patient a un poids stable dans le temps. Aucune influence le régime ou la pratique du sport.

 

Recommandations pré-opératoires

Un bilan pré-opératoire est réalisé conformément aux prescriptions.
Le médecin-anesthésiste sera vu en consultation au plus tard 48 heures avant l’intervention.
L’arrêt d’une éventuelle contraception orale peut être requis, notamment en cas de facteurs de risques associés (obésité, mauvais état veineux, trouble de la coagulation). Aucun médicament contenant de l’aspirine ne devra être pris dans les 10 jours précédant l’intervention. En fonction du type d’anesthésie, on pourra vous demander de rester à jeun (ne rien manger ni boire) 6 heures avant l’intervention.

L’opération de liposuccion / lipoaspiration

Déroulement de l’intervention de liposuccion

Chaque chirurgien adopte une technique qui lui est propre et qu’il adapte à chaque cas pour obtenir les meilleurs résultats. Toutefois, on peut retenir des principes de base communs :

Les incisions sont courtes (de l’ordre de 3 ou 4 millimètres) et discrètes, car le plus souvent cachées dans un pli naturel.

La quantité de graisse extraite devra bien sûr être adaptée à la qualité de la peau sus-jacente qui constitue l’un des facteurs déterminant pour la qualité du résultat.

En fin d’intervention une compression modelante visant à limiter l’œdème post opératoire est réalisée le plus souvent à l’aide d’un panty adapté ou de bandes élastiques.

 

Douleurs liées à la liposuccion

Le traitement des plusieurs zones au même temps peut être gênant avec des douleurs ressemblant à des courbatures.

 

Durée de l’opération

Très variable selon les patients et les zones à traiter. En moyenne entre 1 heure et 3 heures.

Suites opératoires d’une liposuccion

Durée d’hospitalisation

Selon les cas, la lipoaspiration peut être très fatigant pour le patient pendant la période post-opératoire, donc parfois il est recommandé de passer une nuit à la clinique.

 

Douleurs post-opératoires éventuelles

Les 4-5 premiers jours peuvent être douloureux, la thérapie médicale sera suffisante à calmer la douleur.

 

Cicatrices éventuelles

Les cicatrices de quelques millimètres et bien camouflées dans les plis cutanées sont négligeables.

 

Les différentes étapes

La première semaine, le patient ressent des bleus et de l’œdème. Grâce une gaine de contention la douleur et le gonflement sont bien réduits. Le résultat est visible mais il sera définitif entre le premier et le troisième mois. La vie sociale et sportive peut être reprise en quelques jours, juste pour la piscine il sera prudent d’attendre 2 semaines.

 

Conseils post-opératoires et contre-indications

La fatigue peut être parfois importante pendant les premiers jours. Donc il est conseillé un traitement avec du fer avant et après l’intervention selon les résultats de la prise de sang. La gaine est conseillée pendant un mois jour et nuit. Le patient peut la retirer juste pour la laver et prendre sa douche.

Informations complémentaires sur la liposuccion

Complications éventuelles

Une lipoaspiration, bien que réalisée pour des motivations essentiellement esthétiques, n’en reste pas moins une véritable intervention chirurgicale, ce qui implique les risques liés à tout acte médical, aussi minime soit-il.

Les vraies complications sont exceptionnelles après une lipoaspiration de qualité : une grande rigueur dans le choix de l’indication et la réalisation chirurgicale doit assurer en pratique une prévention efficace et réelle.

Pour être complet, il faut cependant citer, malgré leur grande rareté habituelle :

  • Les accidents thrombo-emboliques (phlébite, embolie pulmonaire) qui sont la complication la plus grave. Leur risque de survenue est augmenté si un tel accident figure dans les antécédents du patient. Le port de bas anti-thrombose, le lever précoce et un éventuel traitement anti-coagulant contribuent à réduire ce risque.
  • Les saignements sont rarement sérieux, sauf trouble de la coagulation associé ou prise de médicaments favorisant le saignement.
  • Hématome et épanchement lymphatique apparaissent exceptionnellement au décours d’une lipoaspiration correctement réalisée.
  • De même, les nécroses cutanées localisées, qui allongent le délai de cicatrisation et peuvent laisser des cicatrices, ne devraient plus être observées.
  • L’infection en fait rarissime dans ce type de chirurgie dite « fermée » peut être prévenue par la prescription d’un traitement antibiotique prophylactique.

. Des altérations de la sensibilité peuvent parfois persister sur les zones traitées, même si la sensibilité redevient le plus souvent normale dans un délai de 3 à 12 mois.

. La perforation accidentelle ou bien la lésion d’un organe digestif abdominal, voire la contusion d’un viscère thoracique ont pu être observées de manière tout à fait exceptionnelle.

  • Enfin des perturbations métaboliques ou des anémies ont pu être observées au décours de lipoaspirations importantes en quantité, pouvant rarement nécessiter une transfusion sanguine.

Au total, il ne faut pas surévaluer les risques, mais simplement prendre conscience qu’une intervention chirurgicale, même apparemment simple, comporte toujours une petite part d’aléas.

Le recours à un Chirurgien Plasticien qualifié vous assure que celui-ci a la formation et la compétence requises pour savoir éviter ces complications, où les traiter efficacement le cas échéant.

 

Prise en charge éventuelle par l’assurance maladie

La prise en charge est possible dans certaines conditions pathologiques comme la maladie de Von Hippel Lindau.

 

Arrêt de travail éventuel

Une semaine est conseillée.

 

Autres questions fréquentes

Le sport sera arrêté pendant 1 mois.

L’allaitement est tout à fait possible avec des implants mammaires.

Une mammographie est conseillée tous les deux ans.

En cas de doute, l’IRM pourra établir la présence d’une complication.

Vous souhaitez bénéficier d’une liposuccion / lipoaspiration à Paris ?

Prendre RDV avec le Dr Loreto

Liposuccion : autres chirurgies de la silhouette à Paris