Liposuccion haute définition : une technique ciblée pour redessiner le ventre

par | 12 septembre 2022 | chirurgie esthétique, chirurgie plastique, Liposuccion

La liposuccion haute définition est une technique ciblée qui permet d’aspirer la graisse, comme une liposuccion classique, mais aussi de remodeler totalement les zones traitées pour faire ressortir les muscles sous-jacents. Le corps gagne en relief et l’accentuation des contours du corps donne une allure plus athlétique au patient.

 

Qu’est-ce qu’une liposuccion HD ?

 

La liposuccion haute définition, ou HD, est une technique de pointe, plus ciblée que la liposuccion classique. Plutôt que d’aspirer la graisse de manière uniforme et seulement dans les pans profonds de la peau, la liposuccion HD ne l’élimine que dans des zones bien définies, et dans toutes les couches de la peau (superficielle, intermédiaire et profonde).

L’objectif est de faire ressortir les muscles sous-jacents en les exposant davantage et accentuer les contours naturels du corps grâce à des effets d’ombres et de reflets. Les zones à problème sont ainsi sculptées afin d’obtenir un résultat tridimensionnel naturel.

La liposuccion HD est surtout utilisée dans les zones suivantes :

  • les bras, afin de faire ressortir davantage les biceps, les triceps et les deltoïdes ;
  • les cuisses, pour exposer les quadriceps ;
  • les flancs, l’abdomen et la poitrine pour les muscles abdominaux et pectoraux ;
  • le dos pour les grands dorsaux.

 

Puisqu’elle joue sur les contrastes, la liposuccion HD peut s’accompagner de transferts de graisse autologue, c’est-à-dire prélevée sur le patient lui-même à un autre endroit de son corps. La graisse est alors réinjectée dans les zones auxquelles on souhaite donner plus de relief : poitrine, épaules, etc.

 

Quel principe et quel déroulement pour une liposuccion HD ?

 

L’intervention a lieu en ambulatoire ou lors d’une hospitalisation de vingt-quatre heures selon l’ampleur du geste, sous anesthésie générale. Elle dure entre une heure et demie et deux heures.

Elle se déroule en deux temps, voire trois dans certains cas :

  • une liposuccion classique qui aspire la graisse ;
  • une liposuccion haute définition, à l’aide d’une canule spéciale, qui redessine les contours musculaires ;
  • une réinjection de graisse autologue pour augmenter le volume dans certaines zones et ainsi accentuer les contrastes ou, si la quantité de graisse est insuffisante, la pose d’un implant.

 

La canule est insérée dans des zones discrètes, par une incision minime.

 

Quelles suites et quels résultats ?

 

Le patient sort avec une gaine de contention et un pansement à conserver une semaine.

Les quinze premiers jours, la zone opérée peut présenter des ecchymoses et un gonflement mais dans une moindre mesure que pour une liposuccion classique. Les douleurs varient en fonction de l’ampleur de l’intervention et de la zone visée. Elles s’apparentent à une sensation de courbatures et cèdent facilement avec des antalgiques.

Le résultat commence à être visible environ un mois après l’intervention, après dissipation totale des œdèmes post-opératoires. Il continue à évoluer ensuite et le résultat définitif est observable au bout de trois à six mois.

Après une liposuccion HD, les reliefs sont plus marqués, plus contrastés, donnant ainsi au patient une allure plus athlétique.

Qu'avez-vous pensé de cette page ? Notez-la

Note moyenne 5 / 5. Nombre de votes : 2

Pas encore de note, notez en premier !

Nous sommes désolés de savoir que cette page vous déplait

Aidez-nous à l'améliorer

Comment donner de la valeur à cette page selon vous ?

Prendre RDV avec un chirurgien spécialiste à Paris

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *