Blépharoplastie : quelles sont les suites post-opératoires ?

par | 20 septembre 2023 | blépharoplastie, Chirurgie du visage

La blépharoplastie désigne toute opération de plastie des paupières, que soit comme opération de rajeunissement du regard ou encore pour redonner un regard plus ouvert, notamment sur des plis épicanthiques peu marqués. Le succès croissant de cette chirurgie des paupières s’explique par ses résultats, et ses suites post-opératoires relativement simples. Découvrez comment optimiser le résultat final pour retrouver un regard plus reposé et plus lumineux.

 

Quelles sont les suites habituelles après une blépharoplastie ?

 

La chirurgie des paupières est devenue aujourd’hui une intervention classique, aux suites post-opératoires simples et bien maîtrisées.

 

La blépharoplastie : des suites post-opératoires généralement simples

La plastie palpébrale se fait généralement en ambulatoire, avec une sortie le jour même de l’intervention. Les patients vivant seuls se voient le plus souvent proposer une nuit d’hospitalisation, par principe de précaution. La chirurgie des paupières ne touchant pas en masse les tissus profonds, la douleur post opératoire reste modérée et facilement calmée par des antalgiques comme le paracétamol.

 

Les suites post-opératoires les plus classiques d’une blépharoplastie restent l’apparition d’oedèmes avec gonflement des paupières, et éventuellement de légers bleus. C’est pourquoi une éviction sociale de quelques jours est conseillée. S’agissant d’une chirurgie esthétique, aucune prise en charge de l’assurance maladie n’est possible concernant l’éventuel arrêt de travail.

 

Cette inflammation post-opératoire se résorbe naturellement en quelques jours : comptez une semaine pour les bleus, et une à deux semaines pour le gonflement des paupières. Le patient n’a pratiquement aucun soin à faire, en dehors de l’application d’une pommade ophtalmique.

 

Lorsque les points ne sont pas résorbables, le chirurgien les retire vers le 5ème jour environ : il vérifie ainsi la cicatrisation des tissus, et adapte si besoin ses recommandations. Il est alors possible de reprendre le travail ou le maquillage.

Toutefois, un délai supérieur est conseillé pour les activités plus « à risques » : comptez environ deux semaines pour les activités sportives, et environ quatre semaines pour les sports de contact ou les activités nautiques (piscine, baignade,…).

 

Combien de consultations de suivi après une chirurgie des paupières ?

Chaque chirurgien va apprécier les risques éventuels liés à chaque patient, de manière à établir un programme de suivi sur-mesure.

Il pourra d’ailleurs le réévaluer s’il veut contrôler des points spécifiques.

Il faut généralement 4 à 5 visites, sur une durée d’un an.

Une première visite a lieu la première semaine, le plus souvent vers J4-J5 pour le retrait des fils. Dans le cas de fils résorbables, il n’est pas rare de maintenir cette visite, afin de vérifier l’état de la plaie opératoire quelques jours après l’intervention.

 

Les visites de suivi ont ensuite lieu à 1 mois et à 3 mois, le résultat final étant attendu vers 6 mois, au plus tard 12 mois.

Il est alors possible de prévoir des retouches, en complétant si besoin la blépharoplastie par d’autres techniques de rajeunissement du regard sans chirurgie.

Ces injections permettent d’avoir alors une action préventive, les injections de toxine botulique permettant de lisser les rides d’expression, et les injections d’acide hyaluronique de combler des cernes creux.

 

Quelles sont les complications possibles d’une blépharoplastie en post-opératoire ?

 

Toute intervention de chirurgie esthétique est précédée d’une consultation initiale, visant à vérifier les bonnes indications, mais aussi l’absence de contre-indications. Même si le principe de précaution s’applique avec rigueur, aucune opération ne peut garantir un risque nul, les aléas thérapeutiques étant toujours possibles. Pour ne pas être confronté à une chirurgie des paupières ratée, tout l’art du chirurgien est de savoir anticiper ces complications, ou de mettre en œuvre les bonnes techniques en cas d’effets secondaires.

 

Quelles sont les complications générales possibles d’une blépharoplastie ?

Ces complications ne sont pas spécifiques à la chirurgie des paupières, mais elles sont possibles sur toute opération :

  • complications liées à l’anesthésie ;
  • complications liées à l’acte chirurgical, qu’elles soient générales (embolie,…) ou locales (hémorragie, infection, désunion de la suture…).

 

Ces complications possibles sur une chirurgie des paupières restent toutefois très rares.

Quelles sont les complications spécifiques de la chirurgie des paupières ?

Les complications les plus fréquentes sont des complications locales, liées à la réaction inflammatoire, à des défauts cicatriciels ou à des troubles de la sécrétion des larmes.

 

  • Le chémosis est un œdème de la conjonctive, la partie blanche à l’intérieur de l’œil et du tissu palpébral. Ce gonflement des paupières est sans conséquence, car il se résorbe spontanément au maximum en quelques semaines. Il peut s’accompagner d’une légère gêne ou d’un picotement jusqu’à sa disparition totale.

 

  • Les troubles fonctionnels les plus fréquents concernent la sécrétion des larmes, d’autant que l’étalement du film lacrymal par les paupières est forcément perturbé les premiers jours. L’épiphora (larmoiement persistant) ou au contraire l’œil sec (traité par des larmes artificielles) restent toutefois le plus souvent transitoires.

 

  • Les anomalies « physiques » peuvent être liées à des troubles de la cicatrisation, ou à une résection tissulaire insuffisante ou au contraire excessive.

On distingue ainsi :

  • l’ectropion ou œil rond, avec une paupière inférieure qui se rétracte ;
  • la lagophtalmie, avec une paupière supérieure impossible à fermer ;
  • le ptosis, avec difficulté à remonter la paupière supérieure ;
  • les asymétries

Certaines de ces imperfections sont réversibles, avec la mise en place de soins locaux comme des massages ; d’autres nécessitent parfois une retouche chirurgicale, le plus souvent avec un geste simple, sous anesthésie locale.

 

  • Les troubles de la cicatrisation, comme les cicatrices hypertrophiques ou les kystes cutanés le long des incisions, sont possibles mais rares.

 

  • Quant aux troubles de la vision (vision double ou diplopie, glaucome par hypertension intra-oculaire…), leur survenue est exceptionnelle.

 

Quelles sont les précautions après une blépharoplastie ?

 

Pour optimiser le résultat avant après sur une blépharoplastie, le patient doit prendre quelques précautions.

 

L’application de compresses de froid les premiers jours permet de limiter l’œdème, de calmer l’inflammation et de soulager la douleur.

Il existe pour cela des packs cryogènes se présentant sous forme de masque pour les yeux. En revanche, le patient ne doit jamais appliquer de glace directement sur la peau, au risque de léser les tissus et d’altérer la cicatrisation.

 

La sécrétion des larmes étant perturbée  les premiers jours, les yeux sont plus fragiles et plus facilement irritables.

A l’extérieur, il est donc conseillé de porter des lunettes de soleil durant une à deux semaines, et de ne pas s’exposer au soleil, au vent, aux poussières ou à la chaleur (sauna, hammam…).

A l’intérieur, il est conseillé de ne pas passer trop de temps devant les écrans, et de travailler dans des pièces suffisamment bien éclairées et correctement aérées.

 

Quelles sont les suites pratiques à connaître après une blépharoplastie ?

 

Un chirurgien des paupières donne à son patient un certain nombre de recommandations générales. Il ne faut toutefois pas hésiter à l’interroger sur des cas spécifiques, liés au mode de vie de chacun.

 

Comment dormir après une blépharoplastie ?

Il est conseillé de dormir sur le dos, la tête légèrement surélevée, durant une à deux semaines. La position dorsale évite que la cicatrice puisse éventuellement frotter l’oreiller. La tête surélevée permet de ne pas accroître l’œdème qui tend à s’accumuler en position déclive.

 

Peut-on conduire après une blépharoplastie ?

Il est fortement déconseillé de reprendre le volant le jour même de la chirurgie des paupières, car la vision est trouble : il est donc impératif d’être raccompagné.

La reprise de la conduite après une chirurgie des paupières se fait ensuite entre 1 et 7 jours, dès que la vision est correcte.

 

Comment reprendre plus vite le travail après une blépharoplastie ?

De petits bleus et œdèmes sont fréquents sur quelques jours : la chirurgie des paupières demande donc une éviction sociale d’une semaine en moyenne.

Pour aider les œdèmes à se résorber plus rapidement, le chirurgien peut conseiller :

  • l’application locale de froid ;
  • de dormir la tête légèrement surélevée ;
  • un traitement médical ou homéopathique anti-oedémateux et anti-inflammatoire ;
  • un massage local léger, une fois la plaie parfaitement cicatrisée.

 

En cas de doute sur les suites post-opératoires d’une blépharoplastie, la règle reste toutefois simple : le patient doit contacter son chirurgien pour avoir son avis.

Qu'avez-vous pensé de cette page ? Notez-la

Note moyenne 4.5 / 5. Nombre de votes : 31

Pas encore de note, notez en premier !

Nous sommes désolés de savoir que cette page vous déplait

Aidez-nous à l'améliorer

Comment donner de la valeur à cette page selon vous ?

Prendre RDV avec un chirurgien spécialiste à Paris

Une question sur cette actualité ? Le Docteur vous répond sur ce forum ouvert à tous.

Ci-dessous, vous pouvez poser votre question directement au Docteur Loreto, il vous répondra dans les meilleurs délais. Si vous préférez envoyer un mail au Docteur, cliquez sur le bouton « Contact » ci-après.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *